+41 79 299 51 17
Solstice d’hiver 2020 tout seul sous la pluie.

Solstice d’hiver 2020 tout seul sous la pluie.

Solstice d’hiver 2020 tout seul sous la pluie.

Les esprits farceurs m’ont fait pleins de farces, donne pleins de fous rires et d’enseignements.

Quel bonheur d’avoir un fou rire à gorge déployés au milieu de nulle part comme seuls témoins les arbres et les esprits du lieu.

Ma famille de cœur et des habituées de mes cercles étaient très présent dans le monde subtil, pendant ce cercle joyeux.

Rentré trempé. La pluie a rendu le chemin du retour comme une patinoire, sans lampe, j’ai dû traverser les ténèbres avec de l’ancrage à chaque pas et ma lumière interne.

Les éléments, la nuit, la foret, un feu, un tambours, des fous rires et la connexion aux mondes subtils

J’adore ça. Que du bonheur et quelle joie.

Soyez joyeux nous basculons vers la lumière.

Blue Moon 1/2, danser l’expression de nos peurs

Blue Moon 1/2, danser l’expression de nos peurs

Tchô,

Le dernier cercle de tambours nous étions 5.

A la place du rdv, il n’y avait déjà l’autre voiture de covoiturage. Le parking était complet mais à mon arrivé, une place c’est libéré.

Malgré la fluidité de cette journée, j’étais tendu. C’était palpable depuis que j’avais fini de réaliser mon masque la semaine précédente à ce cercle.

Au début de la forêt, nous avons demandé la permission au gardien arbre de traverser « la porte ».

Sur le chemin nous avons constaté et étions impressionnées par les coupes industrielles de bois.

La météo était clémente mais la présence du vent était forte et continue.

Le gardien du lieu nous a bien accueilli.

Nous avons commencé par partager nos différentes boissons chaudes et déguster les spécialités culinaires de chacun, pour nous réchauffer et prendre des forces pour la suite.

Cet instant a déjà créé la cohésion de ce cercle.

Chacun a reçu un nettoyage énergétique de ma part et je leur ai demandé un mot clé pour la danse de nos peurs, pendant la récolte et le montage du bois pour le feu sacré par les autres participants.

Le mariage du feu avec le vent était spectaculaire.

Les tours de tambours et tours de bâtons de parole se sont succédé avant de proposer des exercices pour se préparer et supporter la danse de nos peurs.

S’adapter à la qualité de l’énergie, des éléments et des personnes présentes sont les avantages de travailler avec une trame.

Les hommes ont soutenu les femmes. Ensuite les femmes ont soutenu les hommes, avec nos tambours et nos alliés.

Moments intenses, authentiques et les masques sont tombées.

Debout sur Pachamama, mes os comme charpente, autour de ce feu sacré, avec ces belles personnes, nos guides, nos danses, libérés de tout ce que nous avons déposé, relié à d’autres cercles, d’ici et d’autres plans. Ce moment est tellement fort, beau et intense que toutes les cellules de mon corps se sentent reconnaissantes et vivantes

Prochain cercle ce sera la suite de ce rituel des deux pleines lunes BlueMoon du mois d’octobre.

 

Feed back cercle du 05.09.2020 et infos des cercles Bluemoon

Feed back cercle du 05.09.2020 et infos des cercles Bluemoon

Tchô

Le dernier cercle de tambour du 5 septembre 2020 nous étions 7.

Ce joli et généreux lieu nous a bien accueilli avec des belles températures et la joyeuse présence des esprits farceurs du petit peuple.

Chacun a donné un mot qui a fait le thème de ce cercle.

Un joli rituel a permis à chacun de déposer ce qui n’est plus nécessaire pour continuer à avancer sur notre sentier de vie.

L’agape d’après cercle était digne d’un grand restaurant gastronomique par la diversité, la qualité, la finesse et les explosions des saveurs de tous les mets apportés par tous.

Normalement, après chaque cercle, je partage mes prises de conscience, les soins que je reçois ou les rituels inspirés par mon clan d’esprits avec beaucoup de détails sur mon blog ou dans mes emails.

Je pensais ainsi inspirer mes lecteurs à ritualiser leur prise de conscience.

Je me rends compte que c’est ma manière à moi de vivre ma spiritualité et chacun a la sienne.

Surtout je me rends compte que c’était pour faire plaisir à mon ego à légitimer « mon chamanisme » et aussi que personne n’a le temps de lire mon nombrilisme car j’étais en quette de reconnaissance.

Un peu plus d’une année que je traverse en montagnes russes mes émotions. Des couches sont déposées et mon avancement personnel est de plus en plus profond.

La perte des repères, les changements qui s’opèrent en moi, rendent obsolètes « mes personnages » et du coup les relations toxiques, superficielles que j’entretenais. Heureusement que les relations authentiques et que je porte dans mon cœur sont encore nombreuses.

Les pièges sont nombreux ces temps, je suis en permanence testé.

Les scénarios se répètent, j’apprends à me positionner avec mon cœur et de manière authentique au lieu de me positionner avec ma force ou mon mental. Parfois c’est troublant le vide que ça provoque.

Au mois d’octobre il y aura 2 pleines lunes.  Ces deux pleines lunes se nomment « BLUEMOON ». les cérémonies seront le 03 et 31 octobre

Depuis 2008 et à chaque fois que ce phénomène astronomique se présente, je propose le rituel de la BLUEMOON.

L’idéal est de participer aux deux cercles. Mais il est aussi possible de participer à seulement un.

Pour ceux qui souhaitent participer au rituel de la « première BLUEMOON ». Cette fois, je vous invite à réaliser un masque en carton ou en papier mâché qui EXPRIME VOTRE PEUR.

Plus d’informations aux inscrits. Pour vous inscrire merci de me contacter

Joie, douceur et fluidité sur ton sentier.

Je t’embrasse

Jaime

Confinement, Cures, détox, médit et prises de conscience.

Juste quelques jours avant le confinement j’avais décidé de faire une diète sans alcool pendant 30 jours.

Depuis plus d’une dizaine d’années je pratique de la détox de la vésicule biliaire-foi. Juste après les fêtes de fin d’années, entre janvier et mars.

Je constate que ces détox augmentent ma sensation de bien-être et de plein d’énergie.

Donc j’ai réalisé un super combo. Pendant le confinement j’ai fait :

– ma diète sans alcool pendant 30 jours.

– ma détox annuelle de la vésicule biliaire-foie.

– une mono diète d’asperges pendant 36 h pour détoxifier les reins.

– des routines d’exercices d’assouplissement et de méditations.

Le lendemain après la détox de la vésicule & foie, une amitié que j’entretenais depuis une dizaine d’année m’a mis hors de moi et ma colère a été disproportionnée.

Cette situation extrême, m’a permis de découvrir que cette colère cachait une tristesse abyssale.

Je me suis rendu compte, pris conscience que j’étais responsable par mon comportement d’attirer et d’entretenir des relations avec des personnes toxiques.

Ces personnes énergivores et chronophages jouaient avec ma loyauté amicale, mon côté emphatique, aidant ou avec la nostalgie d’un passé révolu, caduque et sans retour.

Je pense sincèrement aimer profondément les gens, et j’ai le triste constat que certaines personnes n’ont pas d’amour. Je m’épuisais « à remplir des puits sans fond » et du coup pour compenser ce vide en moi, je m’alimente comme un puits sans fond.

Cette prise de conscience a déclenché tout une série de nouvelles étapes dans mon cheminement comme des rituels, méditations, lectures et de travailler encore sur moi grâce à de l’aide externe.

Cordonnier mal chaussé ? Non, Sincèrement je pense que je suis bon dans mon domaine pour les autres mais en ce qui me concerne, un regard externe est régulièrement nécessaire pour une vision objective, travailler sur soi et découvrir des habitudes limitantes et dénis installées de longue date.

Ces étapes feront une série de publications que je posterai sur le blog de mon site internet.

Tels sont mes pas qui ouvrent ce sentier qui est le mien.

Joie et douceur sur votre sentier.

Prenez soin de vous.

Jaime

Comment ou la voie du milieu

Comment connaitre l’amour sans connaitre le cœur brisé par la mort d’un être cher et ou la séparation.

Comment connaitre la paix sans avoir reçu ou donné la colère du tigre et ou la violence de l’araignée.

Comment connaitre la confiance en soi sans connaitre les doutes et les batailles internes entre la logique, notre éducation, nos croyances, le langage de nos tripes et notre cœur.

Comment connaitre la joie sans connaitre les abysses de la tristesse et sans se noyer dans ses larmes.

Comment connaitre l’amitié, l’appartenance sans connaitre ses ennemis et l’exclusion.

Comment connaitre la fierté sans connaitre la honte

Comment connaitre la force sans connaitre la faiblesse.

Comment connaitre l’innocence sans connaitre la culpabilité.

Comment connaitre la franchise, la vérité et l’authentique sans connaitre le faux, le mensonge et la manipulation.

Comment connaitre la fidélité sans connaitre la trahison.

Comment connaitre la liberté alors que nous ne sommes pas conscients de nos prisons mentales de nos limitations induites pas nos croyances, éducation et pensées de la bien-pensante.

Comment connaitre le repos sans connaitre la fatigue ou l’épuisement des missions impossibles à réaliser temporellement et humainement. Pour des objectifs sans cohérence ou des objets matériels ou des idées difficiles ou contraires à notre éthique.

Comment connaitre la lumière et rayonner sans connaitre notre côté obscur et l’exprimer.

Comment vivre le moment présent sans être nostalgique d’un temps passé révolu et avec les attentes dans futur hypothétique.

Comment être conscient du moment présent sans être conscient de sa finitude.

Comment connaitre la voie du milieu sans connaitre les extrêmes.

« Ce n’est pas important comment tu tombes mais ce qui est important est comment tu te relevés » (la voie du guerrier).

Parfois se relever prend un peu plus de temps, parce que nous traversons des sentiments, des émotions ou nous continuons à rester dans le déni.

Une fois traversé, digérée et assimilé cette expérience il est possible de relever, se tenir debout. Poursuivre son chemin Ou prendre le temps de contempler la beauté du monde avec ce nouveau regard.

Chaque souffle, chaque sentiment de mon âme sont comme des chants pour Dieu, pour l’univers, pour la Terre, pour le soleil, pour la lune, pour le ciel, et les étoiles.

Les remercier pour le don de la vie, pour tout ce que la vie m’a offert, pour avoir fait croiser nos chemins, pour t’avoir aimé comme tu étais et pour m’avoir aimé comme j’étais.

A ma famille de sang, ma famille de cœur, mes amis,  collègues, clients et à toutes les femmes qui m’ont aimé, que j’ai aimé et que j’aime.

Mana aho

Jaime