Désolé pour toutes les personnes qui s’étaient inscrites pour mon cercle de tambours le 23 mars. Comme expliqué j’ai dû déplacer la date du cercle au 16 mars pour cause de clash de dates de réservations du chalet pour le week-end de l’équinoxe autrement.

La majorité des personnes inscrites pour « le week-end autrement » ont pu déplacer la date et le week-end c’est complété malgré ce petit couac.

Cependant les personnes inscrites à mon cercle n’ont pas pu et il n’y a pas eu d’autres inscriptions pour cette date.

Difficile de réaliser le rituel de la tortue cosmique visionnaire tout seul. J’étais un peu contrarié.

Une amie de longue date et aussi chamane m’a contacté par « hasard ». Pour me souhaiter un bon cercle. Comme elle était disponible, je me suis déplacé chez elle dans la région Bernoise puis nous nous sommes rendus dans son lieu de cérémonies qui se trouve au bord de l’Aar.

Le soleil et les températures plus que printanières, nous ont accueillis dans ce bel endroit.

Nous avons préparé le foyer, nettoyé le lieu énergétiquement, cherché et coupé du bois.

Nous avons décidé de suivre ma trame de cercle, tout en étant dans l’échange.

Je lui ai fait un nettoyage énergétique au hochet pour les trois mots clé de son travail personnel de ce cercle.

A son tour elle a réalisé un nettoyage énergétique sur moi au hochet et avec « agua florida » une sorte d’eau de Cologne très utilisé par les chamans des Andes.

Je déteste cette odeur lui dis-je. Cela me ramène à l’épisode avec les faux chamans avant de rentrer dans la jungle amazonienne en 2006. (J’en parlerai au prochain blog).

Puis elle a constaté des choses à extraire, reçu des mots clé pour mon rituel. Aussi reçu l’info de me purifier avec l’eau de l’Aar.

Gratitude pour ce nettoyage.

Le rituel de la tortue cosmique visionnaire est étonnant.

Le voyage vers le meilleur des futurs possibles ramène de la guérison.

Personnellement, avec ce rituel, j’ai eu une extraction et un recouvrement d’âme.

Une belle énergie parcourait et parcours encore mon corps.

Nous sommes restes longtemps autour du feu par cette belle nuit étoilé.

Le retour à La Chaux-de-Fonds depuis Berne m’a paru long et je senti de la fatigue en arrivant.

La nuit a été courte mais bienfaisante avec plein de rêves positifs.

C’est un rituel que nous avons aussi pratiqué lors de « l’équinoxe autrement ».

Conclusion :

Dans les mondes subtils il n’y a pas de temporalité. La guérison peu venir du passé comme du futur. La place est faite ainsi pour accueillir le renouveau.

Gratitude à Isabella pour tout ce que nous partageons, échangeons chamaniquement et amicalement depuis plus de 15 ans.

Gratitude à mes guides pour l’inspiration et l’appropriation de ce rituel qui fait partie maintenant des ma palette de rituels.

Joie et douceur sur vos sentiers.

Jaime