Feed-back de mon cercle de tambours le samedi 16 février 2019 « les choses que nous ne voulons pas voir »

Feed-back de mon cercle de tambours le samedi 16 février 2019 « les choses que nous ne voulons pas voir »

Le dernier cercle de tambours chamaniques du samedi 16 février nous étions six.

Beaucoup de kilomètres parcourus par certains participants pour un si petit cercle.

Le temps était printanier et très ensoleillé. Durant la recherche de bois, le nettoyage de chaque participant a donné les mots chef pour le travail personnel du cercle.

Beaucoup d’émotions et d’entraves ont était lâchés par tous.

Après, l’ouverture du cercle et un tour de bâton de parole, le gardien du feu a allumé le feu. Comme le thème de ce cercle, « les choses que nous ne voulons pas voir » le feu avait de la peine à se faire VOIR, bien cache à l’intérieur du foyer tout comme le feu intérieur de quelques participant(e)s.

L’appel des directions et des joyaux des chaque monde a apporté son lot de cadeaux et le début du thème des choses que nous ne voulons pas voir pour certains participants.

Les tours de tambours et de bâtons de parole se sont succédé pour arriver au rituel final (qui m’est venu, comme d’habitude lors d’une de me turbo sieste quelques jours avant le cercle).

Le rituel consisté à appeler les choses que nous ne voulions pas voir, les transformer par nos guides le tout avec un foulard devant les yeux tenu par une ficelle.

Le rituel fini, j’invitais les participants à couper la ficelle qui tenait le bandeau devant nos yeux et enfin »VOIR ».

Personnellement ce rituel a été puissant de symbolique mais, je n’avais pas complètement réalisé correctement ce rituel. Parce qu’une immense douleur m’est venue au niveau de mon dos, tout comme un autre des participants.

La sensation d’être transpercé par une poutre…j’ai proposé un tour de tambours supplémentaire pour libérer ou voir encore ce que nous (je) ne voulions pas voir.

C’est MA Sainte COLÈRE que je ne voulais pas voir, alors qu’elle m’accompagne depuis tellement d’années… je lui ai demandé comment l’exprimer sans être blessant envers moi et les autres.

En chantant tout simplement. ?!?!? Alors j’ai chanté MA SAINTE COLÈRE. En la chantant elle n’est plus apparue comme un monstre géant vert et dangereux mais comme une allie précieuse et utile.

La colère et moi sommes devenus allies.

Ensuite nous avons poursuivi par un tour de gratitude et un tour juste pour le FUN nous avons pu ensuite libérer tous les esprits bienveillants et compatissant et les esprits du lieu qui nous avaient accompagné pendant ce magnifique cercle de tambour.

Pour l’agape qui s’en ai suivi , pour la première fois j’ai inauguré ma nouvelle table pliante et transportable. Il a été très agréable de partager nos victuailles et boissons à une hauteur confortable et en évitant des marcher dessus.

Nous avons parlé à bâtons rompus à partager pleins de petites anecdotes personnelles de chacun, qui nous ont fait bien rire et accompagné jusqu’à tard dans la nuit.

 

Soirée chamanique avec tambour de pow-wow. Rassembler- Célébrer- Terminer.

Soirée chamanique avec tambour de pow-wow. Rassembler- Célébrer- Terminer.

Autour de ce tambour Mama-Drum de Pow-wow, je vous propose une soirée chamanique ouverte à toutes et à tous.

Des exercices respiratoires, des rythmes vibrants et des rituels joyeux qui permettent de s’ancrer, se détacher de ce qui ne nous appartient pas et de nous connecter à nos propres ressources et intuitions.

Lors de la construction de mon tambour double en peau de bison de 81 cm de diamètre, ces trois médecines sont venues comme une évidence.

Rassembler et partager avec notre cœur avec les personnes présentes.

Célébrer avec gratitude la vie et nos succès.

Terminer des cycles de vie conscients ou inconscients pour avancer sur notre sentier de vie.

Actuellement le rituel de Pow-wow rassemble toutes les nations traditionnelles autochtones de l’Amérique du nord pour pratiquer et partager leurs traditions ancestrales.

Notre société occidentale a oublié ou perdu ces propres rituels. Je pratique un chamanisme inspiré par des rituels de sagesse ancestrale, mes formations chamaniques et guidé par le clan de mes esprits alliés, je propose un atelier pour nous permettre de nous approprier des nouveaux rituels. Ceux-ci s’adaptent à l’énergie des personnes présentes, du moment présent et en nous permettant de nous connecter à nos ressources et intuitions.

Le cercle de tambour des avancées du 31 décembre 2017

Le cercle de tambour des avancées du 31 décembre 2017, nous l’avons célébré à Grandson (VD) au bord du lac où se trouve le chalet mis a disposition.

Chaque participant a cuisiné et apporté une partie du menu du souper du réveillon.

Pour ce cercle spécial j’ai proposé des rituels pour le passage de l’an et aussi des rituels pour la cérémonie de la Bluemoon.

La Bluemoon est un therme utilisé lorsqu’il y 2 pleines lunes le même mois. En janvier 2018 les deux pleines lunes ont lieu le 2 janvier et le 31 janvier.

Nettoyage énergétique de chaque participant. Après cet équilibrage énergétique, chacun a reçu lui-même des mots clés pour le travail de la soirée.

Nous avons commencé le cercle de tambours par accompagner la gardienne du feu. Avec la présence de l’esprit du feu, nous avons commencé la cérémonie par un tour de bâton de parole.

Le thème du rituel était de ce se débarrasser de ce nous ne voulions plus pour la nouvelle année. La trame de ce rituel consiste à inviter les participants à choisir des bâtons et pierres mis à disposition. Ensuite de se les attacher sur un ou plusieurs membres de leur corps. Nous avons ainsi ritualisé nos entraves conscientes ou inconscientes qui nous freinaient dans notre vie. Chacun a été témoin de ce que chaque participant a déposé dans le feu.

Le souper fut riche, très varié en saveurs, abondant et paradoxalement sans excès.

Nous avons poursuivi avec le rituel de la Bluemoon ½. Invitant les participant a transmettre des prières et des bénédictions pour l’humanité et la Terre dans des cailloux. Sous le Mama Drum de pow-wow ces pierres se sont chargées avec nos rythmes, notre cœur et avec la joie de notre enfant intérieur. Moment intense et joyeux. Nous avons ensuite accompagné chacun pour envoyer son caillou de prières au lac.

Nous avons clos le cercle par un tour de gratitude.

Nous avons encore partagé les délicieux desserts avant une bonne nuit bien méritée, la possibilité de dormir sur place a été choisi par quatre d’entre nous.

Le lendemain un des participant nous a proposé le rituel de la pipe sacré. Avant la cérémonie il nous a raconté son initiation et la fabrication de sa pipe. Un moment de communion avec les traditions amérindiennes.

Encore une fois toute ma gratitude à toutes et à tous les participants pour ces beaux partages authentiques et du cœur.

Jaime